Ce champ est requis
0
Cayenne
Mercredi
weather-icon 28 ° c

Îlet de l’enfant perdu au large de Cayenne

Ajouter au favoris

Au large des côtes de Rémire, près de l’embouchure du Mahury, s’échelonne un chapelet d’îlots que l’on nomme le Père, La Mère, Les Deux Mamelles (autrefois appelées les Deux Filles) et Le Malingre.
Ce chapelet se termine par l’Îlet de l’Enfant Perdu au large de Cayenne (11km).

Un peu d’histoire

Dès 1604, la ville alors appelée Armire, fut la résidence principale des chefs d’expédition. En 1862, la compagnie Équinoxiale y installa son administration et au début du XXe siècle, les réfugiés martiniquais de la catastrophe de la Montagne Pelée s’y installèrent.

îlet l'enfant perdu

Une histoire raconte qu’à l’époque du bagne, il existait un phare sur l’Enfant Perdu. Des bagnards étaient laissés sur l’îlet pour en alimenter le feu pendant la nuit. Un jour, l’administration pénitentiaire oublia ces hommes. Quand le phare resta éteint, personne ne le remarqua. Arrivés à court de vivres, ils construisirent un radeau de bois et rejoignirent le rivage. Arrivés à Cayenne, ils furent capturés et condamnés pour évasion.

 

 

 

 

La légende

La légende raconte que l’Ilot Le Père et L’Ilot la Mère se promenaient un jour avec leurs deux filles et leur fils au large de la Guyane quand ils furent surpris par un raz-de-marée qui les poussa sur les côtes et les fit échouer sur les fonds de vase de l’Embouchure du Mahury.

Ils réussirent à arrêter sur les mêmes bancs leurs deux filles, mais le plus jeune enfant disparut. Leur serviteur, le Malingre, envoyé à leur recherche, n’arriva pas à le rejoindre et s’arrêta à bout de force.
Ce n’est que longtemps après que l’enfant entraîné par le courant toucha le fond au large de Cayenne et y resta fixé, gardant le nom d’Enfant perdu en souvenir de son aventure.

Autres adresses à proximité

Nos partenaires