Ce champ est requis
0
Cayenne
Jeudi
weather-icon 24 ° c

Le jardin botanique, un parc exotique au coeur de Cayenne

Ajouter au favoris
Jardin Botanique de Cayenne

Comme beaucoup de capitales, Cayenne possède un espace végétal situé en plein centre ville. Il s’agit du jardin botanique de Cayenne qui occupe une superficie de 3 hectares.

Les équipes de la Direction des Espaces verts et de l’environnement de la Mairie a sous sa responsabilité environ 99 espèces et variétés de plantes à entretenir. Les visiteurs pourront vivre une expérience unique au plus près de cette flore exotique.

On vient au jardin botanique pour s’y promener et se détendre, découvrir des plantes locales mais aussi venues d’ailleurs comme le mythique Baobab africain, le palmier du voyageur, le palmier bâche. Tout au long de votre visite, des panneaux pédagogiques vous apporteront des informations sur le différentes plantes.

Il n’est pas rare de voir des visiteurs pratiquer le Tai-Chi, cette gymnastique dérivée d’un art martial consistant à réaliser un ensemble de mouvements continus et circulaires exécutés avec lenteur et précision dans un ordre préétabli.

Le jardin botanique de Cayenne est aussi le lieu de prédilection pour les photographies de mariages et autre shooting. Il permet aussi aux scolaires de pratiquer des jeux d’orientation sur ce grand espace !

Voir d’autres lieux lieux de culture & patrimoine

Un lieu de mémoire et de recueillement

Au centre du jardin a été érigé le buste de Gaston Monnerville (1897-1991), en hommage à cet illustre homme politique Guyanais qui fût député de Guyane et Président du Sénat de 1948 à 1968. Ce monument fabriqué en bronze avec un socle en pierre a été inauguré le 15 octobre 1997 à l’occasion de la fête de Cayenne.

Le 10 juin 2017 a été inauguré le mémorial des libérés de 1848. C’est près de 42 stèles avec 13 043 noms qui rendent hommage aux esclaves devenus libres en 1848 qui occupent maintenant une partie du jardin.

Un jardin centenaire

Créé en 1879 par le conseil général de l’époque, il avait vocation à remplacer le Jardin Royal des plantes créé en 1820 par l’administration coloniale. S’en suivra la création de la pépinière de Baduel qui occupait 11 hectares. Le faible rendement de la pépinière entraînera son abandon.

Plan d’accès

Autres adresses à proximité

Nos partenaires